Ah.. les transports en commun, quel endroit magnifique qui permet aux gens qui n'ont rien à faire de passer le temps à regarder les autres..
En général, on a un livre, de la musique ou un journal.
Mais des fois, non.
Dans ce cas-là, toute personne ayant l'equipe, ce journal si grand qu'il est impossible à lire confortablement dans les transports, devient le centre d'attraction des personnes (masculines) autour de lui. C'est incroyable comme les gens ne se gênent pas pour lire carrément par-dessus l'épaule. C'est également vrai avec les cours, les rapports de conférence, les journaux people..
Mais cela ne s'arrête pas là, il y a également l'observation de toute personne faisant autre chose que de ressembler à un être morne et dépourvu de vie/d'activité.. Il m'arrive parfois de mettre mes lentilles dans les transports, et là, c'est l'attraction. Je m'en fous, mais Sireli avait été étonnée à quel point les gens matent ostensiblement. Ils se penchent, limite changent de place pour mieux voir. Elle m'a proposé de faire le tour de la rame pour réclamer de l'argent pour le spectacle :)
C'est également vrai pour toute personne faisant une activité autre que lire ou ecouter de la musique.
Enfin, il y a le dernier, le plus évident: le matage des gens eux-même. Toute partie du corps est susceptible de se voir fixée. Evidemment, on privilégiera le visage, les fesses,, les seins, les braguettes ouvertes.. Les gens fixent, souvent fort peu discrètement, voir carrément avec des airs de pervers ou de concierge..
Quel manque de sens pratique ! Quellle impolitesse.. Il existe pourtant un moyen d'être un peu plus discret: ces vitres qui une fois dans les tunnels, deviennent de vrais miroirs.. !