Les Français dorment de moins en moins, grignotant chaque année quelques minutes sur la durée de leur sommeil quotidien descendue cette année au- dessous de sept heures en semaine. L'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) a fait réaliser un sondage sur le sujet à l'occasion de la 9e Journée du sommeil qui se déroulera le 18 mars. Il apparaît que la durée moyenne des nuits des personnes interrogées est de 6 h 58 en semaine, et de 7 h 50 le week-end, selon un sondage BVA réalisé du 12 au 16 janvier auprès de 1 000 personnes de 18 à 55 ans interrogées par Internet.

 

33 % des personnes interrogées, particulièrement les plus de 35 ans, dorment six heures ou moins en semaine, et 17 % le week-end. Un tiers des gens disent mal dormir et 55 % voudraient dormir 8 à 9 heures.

En cinquante ans, la réduction du temps quotidien de sommeil a été d'environ 1 h 30. Sur une année, il nous manque plus d'un mois et demi de sommeil par rapport à nos besoins.

Je ne crois pas trop aux explications avancées par le Pr Damien Léger, président du conseil scientifique de l'INSV, qui cite « l'électronicisation » des chambres, avec réveil lumineux, télévision, radio, téléphone portable, ordinateur… En gros, il pense que c'est la qualité du sommeil qui est mauvaise, mais pas la durée..
Je pense plutôt que les gens ont plus de temps de trajet qu'il y a 50 ans (avant, on habitait pas loin de son travail, maintenant, on doit habiter plus loin pour payer son loyer/habitation moins chère + certains préfèrent habiter loin mais au calme et prendre le TGV tous les matins/soirs).
Je pense aussi que les gens rentrant tard préfèrent grignoter sur le sommeil pour pouvoir avoir une vraie soirée, quitte à arriver un peu fatigué le lendemain (j'en fais partie !)
Il y a aussi ceux qui sont obligé de repousser au soir leurs activités culturelles/sportives ou les fameux cours du soir. Du coup, on rentrer tard, le temps de manger et de prendre une douche, il est vite tard, mais on doit se lever à la même heure le lendemain !
Enfin, on passe plus de temps devant la télé, l'ordinateur, très chronophage, et on se rend soudainement compte qu'il est (trop)tard ! Ces nouveaux outils ont la capacité à maintenir éveillé alors qu'il y a 50 ans, lire un livre ou discuter en famille étianet des activités qui faitguaient et on allait vite se coucher.

Bref, je suis pile dans la moyenne, car évidemment, le WE est chargé, et puis il est dur de se lever tard quand on est habitué à se lever tôt toute la semaine, quoique, certaines fois, ça fait du bien de trainer un peu au lit..