Avec une copine qui a eu sa période méga-fan de Mickael Jackson, je ne pouvais pas passer à côté de LA news du jour: la disparition de Mickael Jackson à 50 ans.
Je n'étais pas un super fan, mais j'aime quand même beaucoup sa musique.

Cela m'a amené à plusieurs réflexions:
- ça fait bizarre, car il était encore jeune
Il avait le même age que ma mère, tout comme Madonna. Forcément, sa vie à lui a été plus longue que celles d'autres par le simple fait d'avoir commencé à chanter à 5 ans..
- tout de suite, ça rappelle plein de choses, de moments
Ma toute jeunesse, les années 80, le passage de Beat it dans "Retour vers le futur", le concert à Vincennes dans le dangerous tour que j'avais vu en préparation.. History pendant mon lycée.. Bref, les artistes nous suivent, nous accompagnent et leur départ laisse un peu de vide en nous.
- puis vient le temps de ce phénomène bizarre: l'envie d'écoute/voir celui qui vient de disparaitre
Pour cela, pas de souci, tous les journaux à la télé, toutes les radios en parlaient..
- enfin, la réflexion.

ça fait peut-être bizarre de dire ça, mais c'est ce qui pouvait lui arriver de mieux finalement. Soyons honnete, depuis 8 ans et la sortie de "Invincible", MJ ne faisait parler de lui que pour ses frasques. On assistait à la décrépitude avancée d'un enfant adulte devenu adulte enfant. Même s'il est encore repris partout (musique de la Française des Juex, de pub, de jingle, d'émission télé..). Là, il s'offre une fin à la mesure de sa légende, il entre dans la catégorie des destins brisés, des icones mortes "trop tôt", comme Elvis, Claude François, Marylin Monroe, Mike Brandt, etc etc (ce ne sont que des exemples, pas un acquiescement à leur carrière)

Le deuxième point qui m'interpelle, c'est cet engouement hors norme, ces réactions incroyable. le web a explosé, les serveurs de certains sites ont lâché, les actualisations de statu Facebook ont été multipliées par 3 depuis l'annonce. (c'est incroyable, parmi mes amis Facebook, 90% des actualisations du jour ne parle..). Les 15 premières ventes d'album sur Amazon sont 15 albums de MJ. Cela montre à quel point sa base de fan était large.
Enfin, un 3e point m'étonne: l'importance des célébrations/réactions etc et donc forcément de regrets de sa disparition alors même que la plupart d'entre nous n'attendait plus rien de lui. Certains croyaient dur comme fer à un retour de la star, mais ses concerts Londonniens étaient désignés comme "son dernier baissé de rideau", il s'agissait donc d'un adieu. Aucune chanson/album n'était prévu. Or, c'est souvent cela que les fans regrettent: l'élan d'un artiste brisé.. Ici, nous étions habitués depuis 10 ans à un artiste mort-vivant, bien éloigné de ce qu'il fut..

C'est peut-être ça finalement: avoir été si haut, si bon, tant à la pointe (la 1ere fois que Sireli a entendu parler de DVD, en 1997, c'etait car Mj allait en sortir) et être retombé si bas. FInalement, les gens lui pardonnent, et on ne retient que le beau. C'est une sortie qu'il avait sans doute souhaité..