Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais s'il y a bien une chose, vu de l'extérieur, qui choque ou étonne, c'est la propension des parents à s'extasier devant leur progéniture. J'en ai déjà parlé ici. Mais ce qui est le plus amusant, c'est de constater à quel point des parents somme toute normaux pensent tous avoir engendré de futurs génies. 

Papa et l'intelligence

Leur enfant a réussi à aligner 3 mots ou n'a mis que 25 secondes pour parcourir 3 mètres, les voilà qui sont persuadés d'avoir engendré le futur Einstein ou le futur Karl Lewis

On peut relier ça d'ailleurs avec des espoirs secrets ou des ambitions enfouies en chacun des géniteurs, qui espèreraient voir leur enfant poursuivre la voie familiale ou faire ce qu'ils n'ont pas réussi à réaliser. 

On n'imagine jamais un destin "normal" (genre cadre moyen dans une grande entreprise, une femme, un enfant, une voiture et un pavillon de banlieue), non: on veut du grandiloquent, de l'exceptionnel. Plus grave parfois: on veut imposer le destin de son enfant. Et pourquoi pas laisser le gosse tranquille et le faire tester plusieurs choses ?

Ça va m'amuser de voir ce que ça donne de l'autre côté du miroir. Mais je vois un avantage à arriver après les autres: en être au moins conscient avant.