Petit séjour au Danemark, retour vers un lieu connu (j'y ai vécu 4 ans) et en même temps découverte d'un pays longtemps fantasmé, avec désormais des yeux d'adulte.

 

copenhague

Que retenir de ce séjour et des choses que j'y ai vu ? Beaucoup de choses dont on devrait s'inspirer, en voici une sélection:

Des transports propres, calmes, climatisés, larges avec des places prévues pour les vélos et les grosses poussettes. Du wifi gratuit est proposé dans tous les wagons, des écrans affichent des infos en continu, mais également la météo et l'état du réseau.
Comme en Allemagne, il n'y a pas d'énormes portiques à passer en entrant sur les quais pour valider son titre de transport (qui sont anti valises, bagage, pousette, vélo..).
Les contrôleurs sont seuls et sont très souvent des controleuses. Elles ne sont pas accompagnées de molosses qui se prennent pour des cow-boys, et elles ont le sourire.
Une ville faite pour les vélos: les pistes cyclables sont à part (et non dessinées sur un trottoir ou partagés avec le couloir de bus..) et ont des feux spécifiques. Les vélos sont prioritaires sur les piétons et il existe des parkings à vélo partout. Résultat: très peu de voitures.
Tout est prévu pour les enfants, il y a toujours un espace prévu pour les accueillir, les occuper, un peu comme les espaces chez Ikea (qui vient du pays voisin suédois).
Tous les films, series et même les interviews sont en VOST, que ce soir à la télé comme au cinéma: vous ne verrez donc pas un film américain avec Robert Downey Jr parlant danois, une interview de Didier Deschamps sera 100% compréhensible pour vous car il n'y aura pas un insupportable traducteur danois qui parlera par dessus sa voix. Du coup, depuis tout petit, les danois sont ouverts aux langues et habitués aux intonations étrangères.
Quand on a affaire à des caissiers, serveurs ou employés des musées (mais même n'importe quel quidam dans la rue), nous avons droit à un anglais parfait, un sourire et une réelle envie de rendre service. Les gens ne font pas la tête. On en ressortait d'ailleurs de certains magasins avec une bonne humeur suite à un échange. Ça change des caissiers portes de prison qui te font sentir qu'ils préféreraient être ailleurs.
Globalement, les gens ont l'air moins stressés et moins renfrognés qu'à Paris. Ils sont vraiment plus cool, se posent et ne passent pas leur temps à dévisager la personne qu'ils croisent.
Culinairement parlant, il existe un choix de pains et de viennoiseries plus grand qu'en France. Les viennoiseries sont délicieuses et plus vériées (à base de creme patissière, confiture, marzipan, chocolat ou glaçage au sucre). Elles se rapprochent des patisseries allemandes, elles-aussi excellentes.
La consigne sur les bouteilles: Quand on achète du coca ou de la bière, on paye une consigne en plus sur le ticket de caisse. Après 2 solutions: la ramener dans n'importe quel supermarché. Une machine analyse le type de bouteille quand on la rend et calcule un montant qui se transforme en bon d'achat dans le magasin où se situe la machine. Autre solution: jeter la bouteille à la poubelle. Dans ce cas, des gens pauvres font les poubelles et les récupèrent pour obtenir l'argent. C'est du gagnant -gagnant. A noter que ce système existe depuis longtemps et marche dans d'autres pays comme l'Allemagne. On attend quoi pour le mettre en place ?

Bien entendu, tout n'est pas rose. il existe des choses que l'on n'envie pas au Danemark, par exemple:
La vie est chère, que ce soit au restaurant comme au supermarché. La viande notamment est particulièrement peu accessible.
Peu de supermarchés, qui sont surtout faits pour des petites courses. Tout est classé à l'unité, par exemple les bouteilles de lait (pas de pack de 6). Tous les produits laitiers sont sotckés dans des conditionnements identiques: difficile de savoir si ce gros pot est du yaourt, de la crème fraiche, ou autre chose.
Les monuments ou musées ouvrent à 10h et ferment à 15h l'hiver et 17h l'été. Il est donc difficile de visiter tout en prenant un déjeuner. Notre solution: nous prenions un solide petit déjeuner, eventuellement un truc sur le pouce et nous mngions à partir de 18h. Comme les danois en somme.
La nourriture n'est clairement pas le point fort du Danemark, à part les Wienerbrød précédemment cités.