Dans la vie, on cotoie de nombreuses personnes, qu'on les fréquente assidument ou épisodiquement.
On se voit, on se rencontre, on passe du temps ensemble, parfois contraints et forcés, parfois par plaisir.
Bref, ça va, ça vient.
Souvent, on ne fait que se cotoyer, puis basta. Parfois, cela va plus loin: franche amitié, partage de bons moments.

Sauf que vie moderne, déménagements, changement de boulot, évolution des amis, temps disponible.. On fait un choix, parfois inconscient, mais on en fait: le temps disponible est consacré à telle personne plutôt qu'à telle autre, on pense plus à appeller untel que bidule. Pour peu que d''autres amis fassent de même, et puis un jour, sans qu'on s'en être rendu compte, on s'aperçoit que ça fait un bon moment qu"on a pas vu machin ou parlé à chouette.
Sauf que ce temps, cette distance soudaine fait bizarre, surtout si c'est quelqu'un avec qui on avait l'habitude de communiquer souvent ou de se voir régulièrement.

Bref, dilemme: comment aborder la chose, faire le premier pas ?
Si l'autre ne nous recontacte pas, cela ne signifie t'il pas que cet autre ne veut plus nous parler ou nous revoir ?
C'est d'autant plus difficile qu'on sait très bien qu'on arrivera pas à avoir les mêmes rapports qu'avant, car la situation a évolué. Doit-on souhaiter se revoir juste pour parler du passé, entretenir artificiellement un relation dépassée (si elle a cessé, c'est bien pour quelques raisons). Mais en même temps, il s'agit peut-être d'un simple malentendu, on passe peut-êtreà côté de quelque chose.. En tout cas, l'impression d'être le seul à faire ce geste, à faire l'effort et le seul à souhaiter se revoir décourage.

Toujours est-il que j'ai osé refaire ce premier pas, à trois reprises dernièrement. La première fut un échec total. J'ai donc attendu un peu avant de me relancer, car c'est dur de tirer un trait définitif sur quelqu'un.
La deuxième n'a pas plus abouti: aucune réponse, rien. Je m'aperçois que la personne a changé de numéro, d'adresse mail sans rien m'en dire alors que tous ses "amis" (et même au delà) semblent au courant.
Mais la troisième fut la bonne.
J'ai connu de très bons amis allemands en 2000, revus régulièrement en 2001 et 2003, avec qui on s'échangeait de nombreuses lettres (oui, les vraies, celles qu'on écrit avec un stylo plume et qu'on poste à la boite au lettre en bas de chez soi) et cartes postales, mais aussi des mails.
J'ai connu leurs débuts amoureux (ils avaient 17 et 20 ans), leur installation. Et puis passé 2004, on a cessé de s'écrire, je ne sais pas trop pourquoi, car j'avais d'autres occupations et eux-aussi sans doute.
Bref, cela faisait 4-5 ans qu'on ne s'était pas recontacté, même quand j'étais allé à Berlin pendant 4 mois, je n'avais pas trop osé. Bref, on ne communiquait plus alors que nous étions restés en excellents termes.

Là, je l'ai fait, même si j'avais perdu toutes leurs cooordonnées. Il m'a fallu retrouver une adresse postale de leurs parents pour pouvoir leur donner mon adresse mail par lettre. J'ai eu de la chance, les parents déménagent dans une semaine.
Et la réponse fut vraiment agréable. J'ai reçu des photos, j'ai appris qu'ils étaient mariés, qu'ils avaient un enfant, qu'ils venaient de déménager, etc
bilan: on s'envoit mail sur mail depuis une semaine, et j'ai l'impression de rattraper ces 4-5 années. On se verra sûrement bientôt, qui sait ?
En tout cas, je ne regrette vraiment pas d'avoir fait l'effort. C'est encourageant en tout cas :)