(Il s'agit de ma 600e note sur ce blog, mine de rien, c'est pas si mal, en 4 ans de blogging sur cette plate-forme, même si c'est loin de mes perf de l'époque 20six)

S'il y a bien une chose qui m'interpelle, c'est bien la météo..
Aujourd'hui encore, prévoir le temps qu'il fera demeure compliqué et.. imprévisible.
En ces temps de toute puissance de la science, de maitrise totale de l'espace terrestre, maritime (presque: on connait peu les fonds marins) et aériens, en ces temps de toute puissance de la technique, de la circulation de l'information, notre quotidien n'a plus grand chose à voir avec même celui de nos grands-parents au même âge.
Fini l'eau au puit, les toilettes au fond du jardin, le culture de subsistance, les maladies bénignes qui pouvaient être mortelles, les distances qui paraissent si lointaines à cheval ou en vélo (ou à pied), le journal qui amène les nouvelles fraiches de l'avant-veille, la communication par lettre ou téléphone fixe, les veillées..
Pourtant, il reste une chose face à laquelle on est toujours aussi impuissant: la prévision du temps.
Mon arrière-arrière grand mère était capable de prévoir le temps qu'il ferait en regardant son coin de Seine, lorsqu'elle emmenait les vaches à l'abreuvoir. Elle se trompait rarement. Que ce soit le positionnement des insectes, les remous de l'eau, les signes au sain de la végétation, les nuages, elle était capable de prévoir le temps du lendemain ou des prochains jours.
Vous m'avouerez qu'on n'a pas vraiment amélioré cette situation aujourd'hui: la météo sait à peu près nous dire le temps du lendemain et du sur-lendemain, mais dès que l'on passe à 3 jours, on parle "d'indice de confiance". Déjà que les prévisions du jours ne sont pas toujours fiables, alors à 2-3 jours..
Je trouve que c'est quand même une chose extraordinaire.. On sait aller sur la Lune, communiquer à l'autre bout de la Terre en instantané, on maitrise l'énergie nucléaire, on produit des super calculateurs, on sait prévoir les trajectoire des comètes mais on ne sait pas prévoir le temps qu'il va faire dans 4 jours malgré l'immense base de données accumulée depuis des années. Je ne comprends pas vraiment: n'y-a-t-il aucun moyen de comparer les modèles afin de les confronter avec ce qui s'est réellement passé par la suite ? Comparer les prévisions et les réalisations ? La météo existe depuis des dizaine d'années à la télévision, est-ce si compliqué ?
Il faut croire que oui. Et de ce point de vue, on se rend compte que la personne qui sera capable de pouvoir faire des prévisions fiables transformera profondément le quotidien de milliards de personnes et nous plongera dans une nouvelle ère.

On imagine alors aisément la profonde modification dans tous les secteurs de l'économie:
- le tourisme
Nous sommes en Mars. On connait le temps de l'année entière: le WE du 20 août sera pluvieux => l*stminute.com vous fait 50% dessus. Celui du 15 octobre sera ensoleillé et 20°=> prix en augmentation de 30%
- l'aviation
Calcul des trajectoires/couloirs aériens/horaire des vols en fonction
- cinéma
rationalisation des journées de tournage
- éolien/solaire
invention de structures transportables et installables très rapidement aux endroits les plus propices..

etc etc, ce ne sont que quelques exemples très rapides de l'immensité du potentiel..
De ce point de vue, on est en tout cas toujours aussi peu évolués qu'aux temps de Cléopâtre
(allusion à une citation que je retrouve plus, qui ressemble à peu près à: "il y a plus d'évolution entre mes grands-parents et moi qu'entre les temps de Cléopâtre et mes grands-parents")